Qualité / Hygiène et Sécurité

En tant que chef d'entreprise, vous en êtes convaincu,

la QUALITÉ, la SÉCURITÉ et la préservation de l'ENVIRONNEMENT sont nécessaires, indissociables, indispensables, incontournables.

QUALITÉ

Aujourd'hui, la certification Qualité est pratiquement incontournable pour toutes les entreprises, voire parfois même une condition de survie. La plupart des donneurs d'ordres, en particulier les "grands comptes", exigent que leurs fournisseurs soient certifiés suivant le référentiel ISO 9000. C'est souvent leur premier critère de sélection.

Économiquement, investir dans la qualité est un des meilleurs investissements que l'entreprise peut faire. Vous le savez, la non-qualité coûte et peut représenter de 5 à 30% du chiffre d'affaires, voire plus lorsqu'un client "compte-clef" est perdu. Investir dans la qualité, c'est faire baisser les prix de revient, conserver sa clientèle, gagner des parts de marché.

Vous n'oubliez pas non plus qu'au-delà de la certification des process, la Qualité, c'est aussi la qualité des services, notions qui recouvre des réalités différentes et parfois floues, mais dont la finalité est la satisfaction "en partie subjective" du client.

C'est rendre l'entreprise plus compétitive, plus attractive et accueillante.

SÉCURITÉ, HYGIÈNE, ENVIRONNEMENT

La Qualité est indissociable des conditions de travail, en particulier de la sécurité et de l'environnement.

Les accidents du travail et l'absentéisme liés aux mauvaises conditions de travail coûtent chers à la collectivité et à l'entreprise (atteinte à l'intégrité physique de l'accidenté, atteinte à sa famille, perte de temps, nécessité de remplacement, arrêt-retard dans la production et les livraisons, coûts directs et indirects induits, mauvaise presse...).

Des accidents matériels majeurs tel qu'un incendie peuvent ruiner une entreprise. La meilleure des assurances ne peut garantir un continuité d'activité si les process sont pointus, voire exclusifs.

Un environnement de travail peu agréable et surtout insécurisant est souvent à l'origine d'une mauvaise ambiance, prédispose à la mauvaise qualité, augmente les risques d'accidents et incite à l'absentéisme chronique.

 

Nous prétendons tous faire de la qualité. Aucun d'entre nous n'accepte d'acheter un objet de mauvaise qualité et, par conséquent, dans son travail de produire consciemment de la mauvaise qualité.

Aucun d'entre nous ne cherche volontairement à se blesser et à blesser physiquement ses collègues, à détériorer ou détruire son outil de travail et à détériorer son environnement de travail.

Et l'environnement en général ? Quel est l'impact des activités de l'entreprise sur l'eau, l'air ?

Considérer l'environnement, c'est aussi, prendre en compte l'impact des activités de l'entreprise sur le monde extérieur qui l'entoure. Nous nous devons de préserver cet environnement. Nous devons au minimum nous conformer à la législation.

Et pourtant...

 

Oui, mais comment s'y prendre ? Que faire de plus que ce qui est déjà fait ?

 

Vous avez la volonté de faire mieux, mais vous n'avez pas le temps. Parce qu'il faut produire, vous êtes en permanence sur le tas, vous ne pouvez prendre le recul nécessaire. L'idéal serait d'avoir un responsable expérimenté et compétent qui s'y consacre exclusivement, parce que Qualité, Sécurité et Environnement sont des priorités.

 

Malheureusement, les conditions économiques ne vous permettent pas d'avoir un cadre permanent. Alors pourquoi ne pas envisager de

vous adjoindre un cadre expérimenté Qualité-Sécurité-Environnement

A TEMPS PARTIEL-PARTAGE ?

 

Économique : la consultation au coup par coup d'un cabinet conseil extérieur coûte entre 6000 et 10 000 F HT par jour.

Un responsable Qualité-Sécurité-Environnement confirmé à temps complet revient au minimum à plus de 600 000 F par an avec les charges.

Un cadre en temps partagé est rémunéré au prorata du temps de présence dans votre entreprise, et dans certaines conditions, vous pouvez bénéficier d'aides financières comme l'abattement de 30% des cotisations patronales si le contrat de travail est établi pour une durée hebdomadaire de travail limitée à 32 heures.(seulement valable pour le premier employeur)

Souple : avec un cadre en temps partagé, vous déterminez votre juste besoin en fonction de vos objectifs, de vos moyens et de leur évolutions - un jour, deux ou trois jours par semaine.

Efficace : car vous disposez d'un cadre compétent, expérimenté et directement impliqué donc plus concerné, rapidement opérationnel que vous intégrez à votre entreprise, qui va raisonner en interne, sur la durée et non dans le cadre d'une mission ponctuelle comme pour un consultant.

 

Voir aussi

Développement commercial / gestion d'un centre de profit

Marketing-Communication

Compétences